LES INSTITUTS D’ETUDES POLITIQUES

 

Sciences Po Paris

C’est le plus connu et le plus prestigieux des Instituts d’Etudes Politiques. A la suite d’un vaste programme de réformes et de développement de l’IEP de Paris, celui-ci offre aujourd’hui à ses étudiants une formation d’excellence et professionnalisante. En plus de son campus situé à Paris dans le quartier de Saint-Germain des Prés, l’IEP a progressivement développé des campus en régions, spécialisés selon leur localisation sur l’étude de différentes aires géographiques et culturelles (Dijon est le campus d’Europe centrale et orientale, Menton est le campus du Moyen-Orient, Nancy est le campus franco-allemand, Le Havre est le campus Europe Asie, Reims est le campus euro-américain et Poitiers est le campus euro-latino-américain). A signaler un programme Europe Afrique  à Reims. L’IEP propose également 3 doubles-diplômes avec différentes universités partenaires permettant d’allier une formation universitaire plus spécialisée à la formation délivrée par Sciences Po : le double-diplôme avec l’université Pierre et Marie Curie en sciences exactes/sciences sociales, le double-diplôme avec l’université Panthéon Sorbonne en mathématiques appliqués/sciences sociales et le double-diplôme avec l’université Paris Sorbonne en sciences sociales/lettres ou philosophie ou histoire.

 

IEP Régions

Il existe depuis plusieurs décennies huit IEP régions répartis dans toute la France (Lille, Bordeaux, Strasbourg, Aix, Lyon, Grenoble, Toulouse et Rennes). Suite à des réformes concernant le cursus et la formation, ils constituent désormais un très bon choix d’études supérieures, très attractif à la fois par la valeur du diplôme décerné, l’intérêt des études et les choix d’orientation possibles. Certains de ces IEP ont mutualisé leurs cursus et leurs masters. Chacun de ces IEP conserve une marque particulière par laquelle il est plus spécialisé dans le droit, les affaires publiques ou encore le journalisme (cela dépend notamment de l’offre de masters de l’IEP). Par ailleurs, un neuvième IEP, l’IEP de Saint Germain en Laye a ouvert à la rentrée 2014 et accueille désormais chaque année  80 étudiants sélectionnés par le concours commun des IEP régions.

LES CONCOURS

Sciences Po Paris : L’examen d’entrée à Sciences Po Paris a fait l’objet d’une réforme en 2013 et se déroule désormais en trois étapes. La première consiste en la présentation d’un dossier de candidature (lettre de motivation, bulletins scolaires, résultats des épreuves anticipées du bac etc.). Ce dossier, noté, peut permettre aux meilleurs élèves d’être dispensés d’épreuves écrites. Ensuite, les candidats doivent passer 3 épreuves écrites portant sur le programme de la classe de première lors du concours d’entrée qui a lieu début mars (une épreuve d’histoire, une de langue et une d’option en sciences économiques et sociales, mathématiques, littérature ou philosophie). A l’issue de ce concours écrit, les candidats admissibles sont convoqués à un entretien d’admission, dernière étape de la procédure d’admission.

Concours commun : Le concours commun des IEP est le concours le plus important avec environ 9 000 candidats et 1 200 places. Ce sont les six IEP de Lille, Strasbourg, Aix, Lyon, Toulouse, Rennes auxquels vient de s’ajouter l’IEP de Saint-Germain en Laye, qui ont décidé d’établir ce concours commun permettant d’entrer dans chacun d’entre eux. La procédure veut que, lors de l’inscription, les candidats indiquent leur ordre de préférence et soient satisfaits en fonction de leur rang d’admission. Le concours est constitué de trois épreuves : une épreuve intitulée « Questions contemporaines » portant sur deux thèmes prédéfinis, une épreuve d’histoire et une épreuve de langue.

Les concours des filières : Les deux IEP de Lille et de Bordeaux proposent également des filières dites « franco-étrangères » qui permettent aux étudiants de suivre la moitié de leurs études dans l’IEP concerné et l’autre moitié dans un établissement partenaire (les partenariats diffèrent dans les 2 IEP). Pour être admis à ces filières dans l’IEP de Lille, les candidats doivent passer une épreuve écrite de questions contemporaines, une épreuve d’option (histoire, géographie, économie, mathématiques, institutions politiques), une épreuve de langue et par la suite un éventuel entretien oral. Pour l’IEP de Bordeaux le concours est fondé sur une composition en français, sur un thème d’actualité, une épreuve de langue et par la suite un éventuel entretien oral. Les autres concours

Enfin, les IEP de Grenoble et de Bordeaux sont, quant à eux, restés à l’écart du concours commun et organisent leur propre concours d’admission. A Bordeaux, les épreuves sont les suivantes : une composition sur un thème d’actualité, une épreuve d’histoire et géographie et une épreuve de langue vivante. A Grenoble, les épreuves diffèrent encore : une épreuve sur un ouvrage d’histoire contemporaine et une épreuve de langue étrangère.

Que peut-on présenter à bac+1 ? –    Le concours commun des 7 IEP  peut être présenté deux fois, à Bac +0 et à Bac +1. Les concours des filières franco étrangères de Lille et de Bordeaux ainsi que le concours de l’IEP de Grenoble sont ouverts à tout candidat détenteur du bac.

Vous aimerez aussi...